Les droits de la femme, c'est tous les jours!
Sur le même thème
Panorama Fiscal
Les comptes 2023 de l’Etat de Genève illustrent la solidité financière du canton
Publication de l’étude sur l’impact du secteur international à Genève

La journée du 8 mars est consacrée aux droits des femmes à travers le monde.

Scolarisation, droit de disposer de son corps, de ne pas faire l'objet de violences, égalité salariale, accès à des fonctions dirigeantes.

Tant de droits qui ne sont toujours pas acquis, ou qui, lorsqu'on pense qu'ils le sont, font l'objet de remise en question.

C'est notamment le cas du droit à l'avortement. Dans de nombreux pays, y compris des démocraties, dont la Suisse, on assiste à un retour en arrière. Une vision patriarcale de la société est prônée avec une volonté commune de contrôler le corps des femmes et d'empêcher leur émancipation. Je dis non. Le corps des femmes ne doit pas rester encore et toujours un champ d’infinies batailles.

Le corps des femmes ne doit pas rester encore et toujours un champ d’infinies batailles.

Cette journée c'est aussi l'occasion de rappeler qu'au niveau professionnel, les femmes demeurent encore largement minoritaires dans les postes de direction et dans les conseils d'administration. Pourtant il est démontré qu'elle représentent un levier de performance, de croissance et de productivité pour les entreprises. A Genève, cela va toutefois changer au sein des conseils d'administration des établissements publics et des commissions officielles de l'Etat. Le Grand Conseil a adopté une loi que j'avais initiée et qui prévoit une représentation minimale de 40% du sexe sous-représenté.

Les femmes demeurent encore largement minoritaires dans les postes de direction et dans les conseils d'administration

Je remercie les femmes se sont engagées dans ce combat il y a de très nombreuses années déjà ainsi que les femmes et les hommes qui ensemble s'engagent aujourd'hui pour leurs femmes, leurs sœurs, leurs filles, pour toutes les femmes.

Je remercie les femmes se sont engagées dans ce combat

Les droits des femmes c'est tous les jours qu'ils doivent être respectés et pas uniquement le 8 mars!